tanio quanox ibertimina tanio scabo is ivermectin cream available over the counter ivermectina costo peru

Le HDR, avant et après

HDRHigh Dynamic Range, ou HDRi High Dynamic Range Image

Encore un acronyme me direz vous et en plus qui est en anglais ? Mais qu’est ce que le HDR ou HDRi ?

Je ne vais pas vous faire un cours sur ce procédé mais juste vous expliquer  en quelques mots ce que déjà j’en ai compris.

Lorsque vous prenez une photo, votre appareil va calculer à quelle vitesse d’obturation il va falloir déclencher en fonction de la lumière qui entrera par l’objectif. Si vous prenez un paysage avec de forts contrastes, votre œil arrive à distinguer par exemple les nuages dans le ciel et les détail de la route goudronnée. Et pourtant, en prenant la photo, votre appareil a cramé le ciel qui se retrouve complétement blanc. Votre APN (Appareil Photo Numérique) a fait en sorte que les basses lumières du paysage (c’est à dire les parties sombres) soient un minimum visibles mais cela aura suffit à effacer les détails du ciel. Pour avoir un beau ciel, il faudrait alors augmenter la vitesse d’obturation mais le reste de votre photo serait sous exposé… Votre appareil fait donc une moyenne.

Alors comment avoir un ciel avec ces beaux nuages et du détail dans les basses lumières?

Le HDR est une solution. Si vous combinez plusieurs fois la même image avec des expositions différentes, vous aurez sur une photo le ciel et ses nuages pour les hautes lumières, sur une autre les détails sur les basses lumières et une avec la moyenne des deux. Vous avez donc 3 photos, vous avez effectué un bracketing (pour effectuer 3 fois une même photo avec une exposition différente, les appareils utilisent la fonction Bracketing, cette fonction est même disponible sur les Bridge ou certains compacts). Vous passez le tout dans un logiciel de traitement et hop le tour est joué… (ok oui, il faut quand même maîtriser un minimum les logiciels de traitements et il y a beaucoup de réglages.)

Avec ce procédé de trainement vous pouvez maintenant avoir une photo avec les hautes et basses lumières en même temps. Suivant les réglages de post-traitement que l’on fait sur la photo, on obtient une image dite réaliste ou surréaliste. Plus vous poussez vos réglages, plus votre photos se transformera en image surréaliste ressemblant plus à une illustration qu’à une photo. C’est vous qui en déciderez même si certains pensent que le HDR n’est plus de la photo. Et pourtant…

Certains pense que le HDR n’a été inventé que depuis l’arrivée du numérique. C’est en 1850 que Gustave Le Gray a réalisé deux photos d’un même paysage pour prendre les parties les mieux exposées des négatifs pour en faire une seule photo. C’était donc le premier HDR… Le principe n’est donc pas de la photos ? Certains résultats peut être, mais c’est un autre débat.

Voici quelques exemples de HDR que j’ai réalisés cette semaine. Le but n’est pas sur ces clichés de faire de la photo artistique, mais juste de me remettre sur les réglages pour trouver le bon compromis.
Inutile de vous dire que pour chaque photos, les réglages de traitement sont différents. Chaque photo à sa propre lumière.

Toutes les photos qui suivent ont été réalisées avec un APN Reflex Nikon D7000 et un objectif Nikon 18-200 VR. Vous pouvez voir la photo intermédiaire (Calcul moyen réalisé par l’APN) puis la photo post traitée en HDR. Sur la photo traitée, j’ai procédé également à un redressage dans certains cas suite au déformations de la perspective. J’ai également traité les couleurs pour vous montrer qu’un HDR peut trouver sa place dans les traitements noir et blanc ou même vintages

 

Sur cette image, On ne voit pas les nuage car le ciel est surexposé. Le traitement fait ressortir les nuages, le ciel n’est plus cramé et nous avons du détail sur la route. On peut aussi distinguer correctement les détails sur les murs

 

 

Ce deuxième exemple montre que la photos prise avant cachent tous le détail des arbres. Pour avoir ses détails, il aurait fallut que l’APN crame le ciel.

 

 

Regardez le bâtiment à gauche, ce n’est pas le traitement noir et blanc mais bien le HDR qui permet de le découvrir.

 

 

Comme le ciel est surexposé par l’APN, le grillage, de couleur claire, en perd certains détails.

 

 

Sur cette photo, nous avons plus de détails dans le ciel, le premier plan est beaucoup plus visible et le bâtiment est bien plus en valeur une fois traité.

 

 

Sur celle-ci, nous gagnons énormément sur les détails des briques et on débouche même les ombres dans le feuillage.

 

 

Par rapport aux autres, cette photo aurait pu se passer d’un traitement HDR car très peu de détails sont masqués. Le HDR ici aura permis de faire ressortir les chewing-gum collés au sol…

 

 

Ce n’est pas par son traitement vintage que cette photo à tout son intérêt ni par son cadrage… Ici le HDR aura quand même permis de récupérer ce ciel et tous les détails sur le mur du bâtiment mais aussi sur les barrières métalliques dont les détails étaient effacés.

 

 

Ah, le ciel au moment oùle soleil est bas… Dans ce cas, la lumière est trop élevée pour que le ciel montre bien tous ses nuages. Ici l’APN a calculé une vitesse moyenne pour ne pas avoir premier plan complétement sombre. Le HDR aura permis de récupérer le ciel tout en accentuent même les détails de l’avant plan.

 

 

Un ciel cramé, un manque de détail sur le bâtiment. Voici à mon sens un bon exemple de HDR.

 

 

Voici un HDR plus réaliste pour vous montrer également la différence :

5 commentaires sur Le HDR, avant et après

  1. Les photos de cet article sont quand même assez poussées en terme de traitement. On peut utiliser le HDR et faire des choses un peu plus discrètes. Mais c’est vrai que le coté sur-réaliste qu’on peut obtenir avec cette technique est très intéressante.

    Pour ce qui est du débat « HDR/vrai photo », à chacun de le prendre comme il le veut… Même si j’en fais très peu, je trouve qu’il serait dommage de se priver d’une possibilité de création comme le HDR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.